Chapitre 1

51

Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike Certains droits réservés.

5 commentaires

Un visiteur a dit :

impressionnant…

31 mai 2009

Un visiteur ("R") a dit :

C'est qui cet espion en derniere case? Ou alors c'est juste la femme du type?

31 mai 2009

Terebenthine a dit :

Bravo pour l'observation. On comprendra un peu plus loin qu'il s'agit de sa fille. Et celle-ci est fiancée avec… Mais shut! Je ne peux pas en dire plus…

31 mai 2009

Mosc a dit :

Je la reconnais, moi, avec ses couettes, c'est la fille qui, quelques pages auparavant, médisait sur “les ploucs du coin” ! Peu à peu, les personnages se rejoignent, on comprend les liens entre eux…

Tiens, en passant, j'ai lu ta présentation, Terebenthine, et je me suis reconnu dans celui qui veut rester dans des histoires sans fin… Quand je démarre un projet, j'ai l'idée du début, et au fur et à mesure, des envies, des idées, qui font durer, durer… et jamais finir !

1 juin 2009

Terebenthine a dit :

Mosc a encore gagné ! En fait, la façon dont on raconte une histoire, c'est ce qu'on a de plus personnel (je crois). Si personne n'arrive à vous suivre, c'est assez terrible vu que l'histoire n'a d'intérêt qu'en tant que récit. Avec vous, je n'ai plus l'impression d'être un martien qui peine à communiquer. Et c'est très agréable :) “Jamais finir”. C'est exactement ça : comme un monde qui se développe et dont la cohérence apparaît petit à petit, à mesure qu'on avance…

1 juin 2009

Poster un commentaire :